Me Adrien Ville

La presse du cabinet | Adrien VILLE, Avocat Mont de Marsan

presse adrien ville

Un ex-conseiller de Lagarde soupçonné d'avoir fait modifier un tracé LGV pour sa mère

le figaro
Le tracé de la future LGV a été relevé de 3 kilomètres au nord, évitant la maison de la mère de l'ancien conseiller. (photo: Cobanene/Flickr creative commons)

Cet ancien haut fonctionnaire de Bercy aurait utilisé son influence pour détourner le tracé d'une ligne à grande vitesse qui devait traverser la propriété de sa mère, dans les Landes.

Un ancien conseiller de Christine Lagarde au ministère de l'Economie et des Finances a été mis en examen mardi pour prise illégale d'intérêts. François-Gilles Egretier est soupçonné d'avoir usé de sa position pour détourner le tracé de la ligne à grande vitesse qui doit relier Bordeaux à l'Espagne. Il aurait voulu l'empêcher de traverser un domaine familial, dans les Landes.

La ligne devait en effet passer sur une propriété de 30 hectares appartenant à la mère du haut fonctionnaire et située sur la commune d'Uchacq-et-Parentis. Mais le tracé, modifié et retenu en 2010, avait été relevé plus au nord. «Il s'avère que cela s‘est fait sur l'initiative de ce conseiller», affirme Me Adrien Ville, l'avocat de l'association Les voix du fuseau nord, à l'origine de la plainte.

LIRE LA SUITE SUR : le figaro

Tracé LGV modifié dans les Landes : l'ex-conseiller de Lagarde sera jugé

Il est soupçonné d'avoir voulu épargner son village. Un ex-conseiller de Christine Lagarde a été renvoyé en correctionnelle pour «prise illégale d'intérêt», pour avoir usé de ses fonctions et tenté de détourner un tracé LGV (Ligne à grande vitesse) pour éviter qu'elle ne traverse une propriété de sa famille dans les Landes, selon des sources proches du dossier mercredi.

Le juge d'instruction du TGI de Paris Renaud Van Ruymbeke est clair : il a estimé, dans une ordonnance de renvoi datée du 12 novembre révélée par Sud Ouest, que les indices en sa possession montraient que François-Gilles Egretier, ex-conseiller technique de la ministre de l'Economie et des finances Christine Lagarde (2007-2011) en charge du Parlement, aurait bien cherché à obtenir une modification du tracé en usant de sa position.

L'affaire avait été déclenchée par une plainte avec constitution de partie civile d'une association, «LGV, les voix du Fuseau Nord», s'estimant victime de l'intervention du conseiller, en 2009 et 2010. Celle-ci aurait, selon les plaignants, facilité une modification du «fuseau» de 3.000 mètres par rapport au tracé original à leur désavantage.

LIRE LA SUITE SUR : le parisien

Un ex-conseiller de Lagarde suspecté d'avoir modifié un tracé LGV... pour sa mère

tgv bmftv
Passage du TGV en Charente, le 13 juillet 2011. - DR

Soupçonné d'avoir fait déplacer un tracé de la future ligne TGV entre Bordeaux et l'Espagne, un ancien conseiller de Bercy a été mis en examen.

Il l'aurait fait par amour filial. François-Gilles Egretier, un ancien conseiller de Christine Lagarde au ministère des Finances, a été mis en examen pour avoir fait modifier le tracé d'une ligne TGV traversant une propriété appartenant à sa mère. Il devra répondre de "prise illégale d'intérêt", selon des informations de Sud-Ouest.

L'affaire débute il y a trois ans, quand l'Etat et les collectivités territoriales valident le tracé de la future LGV reliant Bordeaux à l'Espagne. Celui-ci passe dans le nord du village d'Uchacq-et-Parentis, près de Mont-de-Marsan, sur une propriété appartenant à la mère de François-Gilles Egretier.

LIRE LA SUITE SUR : bmftv

LGV : plainte pour trafic d'influence

Un groupe de Landais impactés par la future LGV Bordeaux-Espagne a été entendu récemment par le juge Renaud van Ruymbeke après une plainte déposée pour trafic d'influence contre un ex-conseiller de Bercy, qu'ils soupçonnent d'avoir fait modifier le tracé pour éviter une propriété familiale, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Des responsables de l'association "Les Voix du fuseau nord", d'Uchacq-et-Parentis, village de 600 habitants près de Mont-de-Marsan, ont été entendus le 17 décembre par le magistrat du pôle financier du Tribunal de grande instance de Paris, saisi d'une plainte dans une affaire qui a émergé en 2010, a indiqué leur avocat Adrien Ville.

Les plaignants, citant notamment des mails "révélateurs" en leur possession, soupçonnent un ex-conseiller de l'ancienne ministre de l'Economie Christine Lagarde, François-Gilles Egretier, d'avoir "intrigué", "fait jouer ses réseaux" et "directement agi pour que le fuseau soit dévié" dans le tracé final retenu en 2010, évitant d'impacter une propriété familiale domicile de sa mère, au contraire de celui retenu fin 2009.

LIRE LA SUITE SUR : europe1

LGV : Me Adrien VILLE et Me Gilbert COLLARD à Mont-de-Marsan, annoncent qu'ils passent à la vitesse supérieure

lgv sud-ouest
Me Adrien Ville et Me Gilbert Collard (Photo Bats Pascal)

L'avocat, qui représente avec Me Adrien Ville, l'association " Les voix du fuseau nord', dans l'affaire d'un tronçon litigieux de 1000 mètres de la future LGV, du côté d'Uchacq-et-Parentis, s'apprête à saisir un juge d'instruction avec constitution de partie civile, pour avoir accès au dossier. Il était à Mont-de-Marsan en début d'après-midi

Les 35 familles d'Uchacq et Parentis, Saint-Martin-d'Oney, Cère, Lucbardez, Geloux, qui composent l'association " Les voix du fuseau nord", réfractaires au tracé du fuseau de 1000 mètres de LGV initialement prévu à Uchacq-et-Parentis, avant d'être revu et corrigé par Réseau Ferré de France et dévié trois kilomètres plus au nord, ont décidé de muscler leur action, contre ce tronçon retoqué.

LIRE LA SUITE SUR : sud-ouest

Des canards malades ont-ils fini en foie gras ?

canards malades liberation
Marché au gras et à la volaille de Gimont (Gers), en 2004. Photo Georges Gobet.

Cinq anciens gaveurs d'Euralis, géant du secteur, dénoncent des entorses aux règlements sanitaires. Des animaux bourrés d'antibiotiques auraient été maintenus dans le circuit de fabrication de foie gras labellisé.

Des canards malades, souffrant de nanisme ou de diarrhées, soignés à l’artillerie lourde – antibiotiques, sulfate de cuivre – dans des conditions d’hygiène parfois déplorables.

Le tout au mépris des règlements en vigueur, puisque les volatiles continuaient à être gavés, pour finir en foie gras. C’est la situation peu reluisante dénoncée par cinq anciens gaveurs du Sud-Ouest de la France, qui, il y a un an, déposaient une plainte contre X pour «tromperie».

LIRE LA SUITE SUR : liberation

Me Adrien Ville

La presse du cabinet | Adrien VILLE, Avocat Mont de Marsan

Un ex-conseiller de Lagarde soupçonné d'avoir fait modifier un tracé LGV pour sa mère

Le tracé de la future LGV a été relevé de 3 kilomètres au nord, évitant la maison de la mère de l'ancien conseiller. (photo: Cobanene/Flickr creative commons)

Cet ancien haut fonctionnaire de Bercy aurait utilisé son influence pour détourner le tracé d'une ligne à grande vitesse qui devait traverser la propriété de sa mère, dans les Landes.

Un ancien conseiller de Christine Lagarde au ministère de l'Economie et des Finances a été mis en examen mardi pour prise illégale d'intérêts. François-Gilles Egretier est soupçonné d'avoir usé de sa position pour détourner le tracé de la ligne à grande vitesse qui doit relier Bordeaux à l'Espagne. Il aurait voulu l'empêcher de traverser un domaine familial, dans les Landes.

La ligne devait en effet passer sur une propriété de 30 hectares appartenant à la mère du haut fonctionnaire et située sur la commune d'Uchacq-et-Parentis. Mais le tracé, modifié et retenu en 2010, avait été relevé plus au nord. «Il s'avère que cela s‘est fait sur l'initiative de ce conseiller», affirme Me Adrien Ville, l'avocat de l'association Les voix du fuseau nord, à l'origine de la plainte.

LIRE LA SUITE SUR : le figaro

Tracé LGV modifié dans les Landes : l'ex-conseiller de Lagarde sera jugé

Il est soupçonné d'avoir voulu épargner son village. Un ex-conseiller de Christine Lagarde a été renvoyé en correctionnelle pour «prise illégale d'intérêt», pour avoir usé de ses fonctions et tenté de détourner un tracé LGV (Ligne à grande vitesse) pour éviter qu'elle ne traverse une propriété de sa famille dans les Landes, selon des sources proches du dossier mercredi.

Le juge d'instruction du TGI de Paris Renaud Van Ruymbeke est clair : il a estimé, dans une ordonnance de renvoi datée du 12 novembre révélée par Sud Ouest, que les indices en sa possession montraient que François-Gilles Egretier, ex-conseiller technique de la ministre de l'Economie et des finances Christine Lagarde (2007-2011) en charge du Parlement, aurait bien cherché à obtenir une modification du tracé en usant de sa position.

L'affaire avait été déclenchée par une plainte avec constitution de partie civile d'une association, «LGV, les voix du Fuseau Nord», s'estimant victime de l'intervention du conseiller, en 2009 et 2010. Celle-ci aurait, selon les plaignants, facilité une modification du «fuseau» de 3.000 mètres par rapport au tracé original à leur désavantage.

LIRE LA SUITE SUR : le parisien

Un ex-conseiller de Lagarde suspecté d'avoir modifié un tracé LGV... pour sa mère

Passage du TGV en Charente, le 13 juillet 2011. - DR

Soupçonné d'avoir fait déplacer un tracé de la future ligne TGV entre Bordeaux et l'Espagne, un ancien conseiller de Bercy a été mis en examen.

Il l'aurait fait par amour filial. François-Gilles Egretier, un ancien conseiller de Christine Lagarde au ministère des Finances, a été mis en examen pour avoir fait modifier le tracé d'une ligne TGV traversant une propriété appartenant à sa mère. Il devra répondre de "prise illégale d'intérêt", selon des informations de Sud-Ouest.

L'affaire débute il y a trois ans, quand l'Etat et les collectivités territoriales valident le tracé de la future LGV reliant Bordeaux à l'Espagne. Celui-ci passe dans le nord du village d'Uchacq-et-Parentis, près de Mont-de-Marsan, sur une propriété appartenant à la mère de François-Gilles Egretier.

LIRE LA SUITE SUR : bmftv

LGV : plainte pour trafic d'influence

Un groupe de Landais impactés par la future LGV Bordeaux-Espagne a été entendu récemment par le juge Renaud van Ruymbeke après une plainte déposée pour trafic d'influence contre un ex-conseiller de Bercy, qu'ils soupçonnent d'avoir fait modifier le tracé pour éviter une propriété familiale, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Des responsables de l'association "Les Voix du fuseau nord", d'Uchacq-et-Parentis, village de 600 habitants près de Mont-de-Marsan, ont été entendus le 17 décembre par le magistrat du pôle financier du Tribunal de grande instance de Paris, saisi d'une plainte dans une affaire qui a émergé en 2010, a indiqué leur avocat Adrien Ville.

Les plaignants, citant notamment des mails "révélateurs" en leur possession, soupçonnent un ex-conseiller de l'ancienne ministre de l'Economie Christine Lagarde, François-Gilles Egretier, d'avoir "intrigué", "fait jouer ses réseaux" et "directement agi pour que le fuseau soit dévié" dans le tracé final retenu en 2010, évitant d'impacter une propriété familiale domicile de sa mère, au contraire de celui retenu fin 2009.

LIRE LA SUITE SUR : europe1

LGV : Me Adrien VILLE et Me Gilbert COLLARD à Mont-de-Marsan, annoncent qu'ils passent à la vitesse supérieure

lgv sud-ouest
Me Adrien Ville et Me Gilbert Collard (Photo Bats Pascal)

L'avocat, qui représente avec Me Adrien Ville, l'association " Les voix du fuseau nord', dans l'affaire d'un tronçon litigieux de 1000 mètres de la future LGV, du côté d'Uchacq-et-Parentis, s'apprête à saisir un juge d'instruction avec constitution de partie civile, pour avoir accès au dossier. Il était à Mont-de-Marsan en début d'après-midi

Les 35 familles d'Uchacq et Parentis, Saint-Martin-d'Oney, Cère, Lucbardez, Geloux, qui composent l'association " Les voix du fuseau nord", réfractaires au tracé du fuseau de 1000 mètres de LGV initialement prévu à Uchacq-et-Parentis, avant d'être revu et corrigé par Réseau Ferré de France et dévié trois kilomètres plus au nord, ont décidé de muscler leur action, contre ce tronçon retoqué.

LIRE LA SUITE SUR : sud-ouest

Des canards malades ont-ils fini en foie gras ?

canards malades liberation
Marché au gras et à la volaille de Gimont (Gers), en 2004. Photo Georges Gobet.

Cinq anciens gaveurs d'Euralis, géant du secteur, dénoncent des entorses aux règlements sanitaires. Des animaux bourrés d'antibiotiques auraient été maintenus dans le circuit de fabrication de foie gras labellisé.

Des canards malades, souffrant de nanisme ou de diarrhées, soignés à l’artillerie lourde – antibiotiques, sulfate de cuivre – dans des conditions d’hygiène parfois déplorables.

Le tout au mépris des règlements en vigueur, puisque les volatiles continuaient à être gavés, pour finir en foie gras. C’est la situation peu reluisante dénoncée par cinq anciens gaveurs du Sud-Ouest de la France, qui, il y a un an, déposaient une plainte contre X pour «tromperie».

LIRE LA SUITE SUR : liberation